Les conseillères beauté.

Bonjour à tous.
Aujourd’hui, je voulais vous parler des conseillères beauté des grandes chaînes de parfumerie que l’on connaît tous et dont je ne citerais pas le nom tout de suite sur ces pages. J’entendais beaucoup de filles citer, avec plus ou moins de délicatesse, leur incompétence chronique, leurs conseils plus qu’approximatifs et leur voix souvent insupportable. Vous avez déjà tous vu une conseillère vouloir vous vendre un fond de teint plus foncé « pour avoir bonne mine », quand cette dite conseillère a le teint orange. Vous avez sûrement déjà entendu une conseillère vous rétorquer que le produit que vous cherchez n’existe pas alors que des milliers de filles l’utilisent, qu’il est présent sur leur site et qu’il suffit juste d’aller fouiller un peu dans la réserve. Ou encore vous avez sûrement déjà entendu une conseillère vous dire « vous avez la peau grasse? Surtout pas de crème hydratante, vous êtes folle! ». (Au passage, merci pour le folle.)
Parce que oui un fond de teint ne se choisit pas plus foncé dans l’espoir d’avoir bonne mine. Il se choisit de la teinte exacte de notre visage et l’effet bonne mine sera donné par le blush ou encore un travail au bronzer. De plus, je rappelle que la teinte d’un fond de teint se teste dans le cou. Et enfin, rappelons que peau grasse et hydratation ne sont pas des mots qui doivent se fuir comme la peste, bien au contraire.

Ces choses étant dites, j’avais moi aussi sombré dans la haine à la conseillère beauté trop maquillée. Pas parce que je suis un mouton mais bien parce que j’ai vécu une expérience traumatisante dans une de ces grandes chaînes de parfumerie donc je ne donnerais toujours pas le nom dans ces pages. Je vous plante le décor : ma tante avait un bon d’achat de 30€ à utiliser sur un produit au choix (d’ailleurs je reviendrais dans un prochain article sur ce système nul à chi** de bons). Ne sachant pas quoi en faire, elle a été d’une âme très charitable et a pensée à sa nièce d’amour fauchée comme les blés d’étudiante (moi). Avec ce bon je voulais un rouge à lèvre de la mort et je me suis dit, tant qu’à faire, avec 30€ prends toi un rouge à lèvre de marque luxueuse. Pleine de bonnes intentions, je demande donc conseil à la vendeuse ma voisine parce qu’en général elles n’aiment pas qu’on tripote leurs produits de luxe (ça c’est encore autre chose, ça fera l’objet d’un autre article).

Je flash sur un beau rouge Yves Saint Laurent mais la couleur faisait un peu peur sur le raisin (Rouge Pur Couture Golden Lustre, Rouge Venise, n°112).

La conseillère se propose donc gentiment de me faire une application et là, c’est le drame, j’accepte. Elle sort un pinceau à lèvre de son porte pinceaux et je la vois l’essuyer négligemment dans un petit mouchoir (propre quand même, faut pas déconner!). Elle prélève la matière sur le raisin et s’approche de moi pour commencer l’application.
Comment vous expliquez la frayeur que j’ai eu. Le pinceau en question avait les poils supers durs donc l’application s’est révélée plus que désagréable mais surtout il s’en dégageait une odeur… Mais vraiment quelque chose d’infâme. Un peu comme quand mon chat sort de sa litière après la grosse commission. Une fois la sentence terminée j’ai pu « admirer » le résultat. Rouge d’une couleur sublime mais une application… La demoiselle avait du louper les cours à la maternelle de coloriage où on vous apprend qu’il ne faut pas dépasser les lignes.
Après cette expérience traumatisante j’ai fini par acheter le rouge à lèvre parce que j’aimais la couleur mais dés que j’ai eu quitté le magasin j’ai tout enlevé de peur de choper une merde.

Je suis une fille qui vit aux pays des Bisounours (tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil) et j’ai décidé de retenter le coup samedi toujours dans cette chaine de magasins mystère.
Ma peau est actuellement dans un état lamentable, j’ai fait une poussée de boutons. C’est simple, j’ai l’impression d’avoir 13 ans et de commencer ma puberté. J’en avais donc marre de me voir comme ça et voulais un fond de teint Make Up For Ever. On me dirige vers une vendeuse, que je vois souvent mais vers qui je ne suis jamais allée, qui est spécialisée dans le teint. Alors là, pas folle la guêpe, j’ai voulu la tester. Elle a rempli le test haut la main : il faut une couleur adaptée à votre carnation, quand je vous vois je dirais que vous avez le teint plus rosé que doré, ah non le fond de teint se teste dans le cou… Et là, elle me propose une application.

Pleine de confiance, je la suis.
ça a été un miracle. Je ne saurais pas vous dire combien de fois elle s’est désinfectée les mains avec ungel antibactérien, même chose pour les pinceaux avec le gel, le nettoyant pinceaux. Elle a utilisé un nombre incalculable de mouchoirs, j’ai été bluffé et rassuré. Elle m’a fait une application parfaite et m’a complété le

maquillage avec le dernier blush de Bénéfit Hervana (qui est MAGNIFIQUE) et un baume coloré de la même marque (Benetint Lip Balm de Bénéfit).

En confiance, je lui ai parlé de ma catastrophe boutonneuse. Elle a été à l’écoute de ma routine teint et m’a conseillé des produits plus adaptés et surtout de changer cette routine qui manifestement ne laisse pas respirer ma peau. Elle m’a conseillé des produits, de la marque du magasin bien sur mais également d’autres marques, sans me forcer à l’achat. M’a fait une petite liste avec les produits cités et utilisés et j’étais vraiment toute belle après être passé par elle. Là où j’ai été satisfaite c’est quand elle m’a dit que ça lui ferait plaisir que je repasse la voir dans quelques temps pour lui donner mon avis sur les conseils qu’elle m’a donné, s’ils me plaisaient.

C‘est décidé, je suis réconciliée avec la gent humaine des conseillères beauté et, à présent, je n’hésiterais pas à me tourner vers cette demoiselle très compétente.

Tout ça pour dire que, je sais, elles ne sont pas toutes mauvaises bien au contraire. Je sais, c’est pas gentil de se moquer mais j’essaye de le faire avec humour et légèreté. Elles ont quand même un rôle important puisqu’on leur confie ce que l’on voit en premier chez quelqu’un, sa peau, son visage. Il est donc primordial de ne pas sortir avec une tête horrible en suivant leurs conseils.
Allez, à bientot les gens.

Publicités

2 réflexions sur “Les conseillères beauté.

  1. Les vendeuses de la marque Benefit (je pense que la tienne devait être formée aux deux marques) sont spécialisées dans les  »petits trucs » qui peuvent aider. Je pense que c’est un minimum de travailler proprement pour des marques telles que MUFE ou Benefit! Après, tu as eu de la chance, tu en as trouvé une qui est sympathique ^^

  2. Je pense comme toi, à partir du moment où on travaille avec de grandes marques, il faut quand même essayer d’être à la hauteur. Après, un faux pas peut toujours arriver mais je ne supporte pas la négligence avec l’hygiène. C’est quand même vraiment ce qui m’avait choqué avec l’application du rouge à lèvre.

Laisse moi un petit message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s