Réflexion du jour – La mode chez les plus jeunes

Depuis Septembre, je prends le TER tous les matins pour me rendre à la fac, depuis Septembre, je vois des lycéennes venues des petites villes aux alentours de la mienne descendre de ce TER pour aller au lycée, et depuis Septembre, je m’interroge. Le temps du lycée a-t-il tant changé que ça?

AFP/JEAN-PIERRE MULLER – Façade du lycée Henri IV, à Paris.

Il n’y a pas si longtemps que ça, je passais mon Bac, bon, ok, 6 ans… Et je me rappelle comment se déroulaient mes journées au lycée. J’avais un classeur ou un cahier par matière et souvent des bouquins lourds pour chaque cours, une trousse (chargée), une calculatrice et une ou deux fois par semaine je devais me trimballer un sac de sport (YOUHOU!!!).
C’était encombrant, c’était lourd et ça m’imposait d’opter pour des sacs pas très mode mais indispensables pour tout transporter : le fameux sac Eastpak. J’en ai eu un seul au cours de ma scolarité et j’en étais folle amoureuse. C’était increvable ces machins là!

Je me souviens aussi qu’au lycée je courrais partout, après un salle de cours parce que j’étais en retard, après un bus parce que j’avais loupé les cinq premiers à force de traîner à la fin de la journée… Bref j’étais toujours à la bourre, c’était la course. Pour supporter de telles journées, sans aucun doute, les chaussures plates étaient mon meilleur allier.

Seulement voilà, sans aucun doute, les choses ont changé aujourd’hui et je le remarque vraiment en voyant descendre les lycéennes de mon TER. Superbement lookées, elles me donnent des complexes quand je monte avec mon jeans et mon pull col en V tout simple. Elles font attention aux moindres détails jusqu’aux boucles d’oreilles que j’oublie pour ma part quatre matins sur cinq. Elles ont des chaussures plus hautes que celles que j’ose porter en soirée et des pantalons plus serrés qu’un collant. Mais ce qui m’intrigue le plus, se sont leurs sacs (oui ça c’est mon côté psychopathe du sac à main).
Même à l’heure actuelle, à la fac, je suis obligée de prendre un sac relativement « grand » pour pouvoir caser ce dont j’ai besoin pour ma journée : ordinateur, chemise carton, bloc note, trousse, bouteille d’eau, calculatrice (et oui, encore ..), boite déjeuner et, de temps en temps, un manuel ou un Code. Mais quand je vois les lycéennes, ce ne sont pas des sacs de cours mais de vrais sacs à mains qu’elles ont. Le genre de sac que je prendrais pour aller en ville faire du shopping.

Oui c’est à ça que je ressemble quand je réfléchis. ça donne envie :)

Et donc là je m’interroge : comment font-elles ? Pour ma part, au lycée, je prévoyais souvent un cours que je pourrais réviser en cas de perm imprévue. Mais dans un sac de la taille d’un sac à main, comment faire pour mettre tout ce qu’un lycéen a besoin ? Privilégient-elles le look au fait d’avoir tout ce qui est nécessaire pour étudier comme il se doit ? Préfèrent elles avoir un beau sac au fait d’avoir son manuel pour faire les exercices de maths imposés ? Ou alors possèdent-elles des sacs à la Mary Poppins sans fond ? Auquel cas il faut me donner l’adresse : NEEEEED.

Je trouve que c’est bien qu’elles fassent attention à elle, qu’elles soient pimpantes tout ça mais n’y a-t-il pas un temps pour tout ? Ne sont-elles pas là plus pour travailler, décrocher leurs diplômes que pour ressembler à des gravures de mode ?

Je ne me veux aucunement jugeante avec mes questions, je ne connais pas les tenants et les aboutissants d’une telle façon de faire mais je ne peux pas m’empêcher de m’interroger. Est-ce si as been d’avoir un sac à dos quand on doit aller au lycée ? L’adolescence est déjà une période tellement difficile, n’est-ce pas encore plus difficile de s’imposer une telle rigueur en matière de mode et surtout, cette rigueur est-elle appliquée pour le travail au lycée ?

En me relisant j’ai l’impression de faire mère fouettard et je plains mes futurs enfants mais j’avoue que ça m’intrigue. Je vois la rigueur de la vie universitaire, le travail qui nous est demandé, les papiers qu’il nous faut lire et ramener d’un cours à un autre et je m’inquiète pour leur avenir. Je ne cache pas que parfois, le matin, je pars en ayant un peu « honte » de mon look car totalement basique, mais d’un autre côté je me dis qu’en me couchant à 23h pour avoir lu des textes de jurisprudence et en me levant à 6h pour prendre le TER, mon look pourra bien attendre un peu…
Donc je ne sais pas, suis-je complètement décalée de la jeune génération actuelle? Est-ce cela qu’on appelle vieillir qui nous fait voir la vie différemment, analyser les choses différemment? En tous les cas je trouve ça dommage qu’on ne puisse plus faire la différence entre les petites filles et les collégiennes, les collégiennes et les lycéennes, les lycéennes et les étudiantes. Je pourrais partir dans la foulée vers un article sur la mode chez les petites filles tellement j’aurai des choses à dire sur ça aussi.

Article pleins de questions pour lesquelles je n’ai pas encore de réponses. Bien sur, je ne veux heurter personne par mes questionnements et je ne fais pas d’un cas une généralité mais si quelqu’un a des réponses :) En tous les cas, bon courage à tous les lycéens!

Juste parce que je suis trop heureuse : j’ai ma VICE PALETTE!!!!!!

Publicités

83 réflexions sur “Réflexion du jour – La mode chez les plus jeunes

  1. Moi aussi, quand je vais à la Fac, je croise toujours des petites ado qui sont aussi voir plus appretées que moi. Je fais attention à moi et je me garde toujours ma demie heure maquillage et compagnie le matin. Ca me fait plaisir et ca me motive mais la différence c’est que les demoiselles que je croise ont genre, 16 ans et vraiment, si elles allaient en boite, ce serait pareil. Je pense que les choses évoluent mais ça me fait un petit pincement au coeur quand je vois ces filles avec des sacs griffés et stylés alors que le côté pratique d’un bon vieux eastpack ne compte plus du tout. Je me dis aussi que si on commence à se compliquer la vie comme ça si jeune…à 40 ans ca va être dur.!
    En tout ca, merci pour cet article :P
    Bises

    • Merci pour ton commentaire :)
      Comme toi je pense que les choses évoluent mais je trouve que ça va trop vite. Et ce dont tu parles pour la complication de la vie, j’ai peur qu’à 40 ans elles soient angoissées par leurs rides, l’image qu’elles vont devoir dégager… Et où se trouvera la légèreté, la simplicité de te dire : je suis pas maquillée, pas coiffée mais c’est Dimanche je vais chercher le pain comme ça ?! ^^ C’est pour ça que je dis qu’il y a un temps pour tout et c’est dommage de se lancer si vite dans la conquête de la meilleure image possible. En tous les cas contente que mon article t’ait plu :)

      • Et puis pour l’instant ce sont leurs parents qui assurent le côté matériel, pour payer toutes ces choses… Mais la réalité risque vite de les rattraper, alors comment feront-elles sans leurs sacs Longchamp lorsqu’elles gagneront un SMIC même avec un Bac+5?

      • C’est vrai que je n’ai pas abordé le côté financier alors que c’est peut être la chose la plus importante. Sans papa et maman la penderie ne serait pas aussi bien remplie.
        Ou alors c’est calculé et c’est de l’investissement pour l’avenir, bien vu!!! ;)
        Me parle pas du SMIC au Bac+5, je finis ma cinquième année, j’ai peur :)

      • Je complètement d’accord, ce sont des personnes qui vont flipper d’avoir une ride, qui doivent déprimer pour un bouton.. Moi ce que je trouve dommage c’est la fin de l’innocence, parce que c’est justement au lycée qu’on peut se dire « la flemme, je met du mascara et du gloss et c’est bon », l’idée de la simplicité devrait pas être abandonnée si tôt!

  2. Il est intéressant ton article, et je suis d’accord avec toi… La plupart du temps à la fac j’ai un jean et un petit pull, des ballerines ou parfois des petites baskets, j’essaie de mettre une jolie veste, un coup de mascara et voilà. Et j’ai presque honte quand je crois des lycéennes bien lookées, bien maquillées etc, j’ai l’impression d’être moche et fade du coup. Alors que bon, la fac c’est pas un défilé de mode quoi…Du coup, il arrive qu’on croit que je suis plus jeune que ces filles, juste parce que moins sophistiquée. La sophistication, je la garde pour le samedi soir moi, et voilà…

    Je me demande bien ce que ça va donner, et je pense que d’ici la génération de nos enfants il est possible que ça change, car on est nombreuses à penser comme toi ^^
    Bonne journée

    • Oui c’est ce que je vois en lisant vos commentaires, on est nombreuses à penser qu’il y a quelque chose qui cloche. Après comme tu dis, la fac n’est pas un défilé de mode. Le week end on peut enfin sortir les jolies pièces de nos penderies ;)

  3. Moi je vais plus à la fac, mais dès mon lycée il y a *gloups* 8 ans (aaaaaaaaaaaaaaaaaaargh je suis vieille !) il y avait cette distinction entre la mule (ou tortue) et la beauté/le cool.
    Si chaque jour la mule-tortue avançait, pliée sous le poids de son sac où se tenaient serrés tous les cahiers et livres des cours de la journée, la beauté/le cool marchait lui d’un pas leste et allègre, son sac alourdi par les 3 feuilles et le stylo qu’il avait pensé in extremis à prendre le matin même.
    Et la mule, bonne pâte ou contrainte par la prof, de prêter ses affaires et de travailler à deux sur le même livre avec son « ami » la beauté/le cool.
    Je suis sûre que La Fontaine aurait pu faire quelque chose de cette histoire !

    C’est révélateur de l’échelle de valeur de notre société où l’apparence prime sur le fond. Elles ne font que suivre la tendance, en ayant du bagout et une bonne présentation on réussit aussi bien qu’en ayant travaillé sérieusement avec application. Mais je pense pas que ce soit un phénomène récent :?

    • Ouah j’adore ton analyse! Ils étaient horribles dans ton lycée ma pauvre :s c’était pas si cruel chez moi. Par contre le coup du prêt du livre à ton camarde, j’ai connu et ça me mettait toujours hors de moi quand moi, bonne poire, je me dévouais pour la cause… C’est vrai qu’avec du bagout on peut arriver à beaucoup de choses et malheureusement c’est injuste!

  4. Bonjour !
    Je suis tombée sur ton article via la Une d’HC, et tu m’as bien interpellée. Je suis totalement d’accord avec ce que tu dis. Moi mon bac, il est 8 ans derrière moi, et effectivement, c’est un Eastpack que j’avais, et que j’avais d’ailleurs réclamé ! Et déjà à ce moment, on commençait à voir apparaitre certaines filles avec des sacs Longchamp (le fameux pliage) en guise de sac de cours, mais elles n’étaient pas pléthore.

    Puis comme toi est venu le temps de la Fac, de droit dans un premier temps, où là j’ai commencé à croiser des filles (et des mecs) bien plus lookés et qui me faisaient me faire toute petite face à eux, parce qu’en bonne première de la classe (LOL !) je ne m’apprêtais réellement que pour mes sorties du soir. « Ce n’est pas ton look qui te donnera ta moyenne » voilà ce que je pensais.

    4 ans passent, je me retrouve à Lyon, gros choc si l’on puits dire quand on sait que je viens d’une petite ville Bretonne (genre 55k habitants l’année où j’en suis partie quoi !). Je découvre le métro, le tram et surtout la population estudiantine (que ce soit collège, lycée ou fac) et là encore plus gros choc quand je m’aperçois comme toi que les filles portent des talons vertigineux, des minis shorts, des sacs Longchamp, Chanel ou Dior etc et qu’elles me regardent de haut (bon vu ma taille c’est pas dur, haha !) en me demandant si j’ai une clope (nan j’en ai pas, omaïgote quoi la ringarde !). Moi j’en étais restée aux jeans/converse parce que c’est bien plus pratique et confortable. J’avais 22 ans, et elles ??

    Après, la vraie question qui se pose aussi, c’est que font les parents ??? Parce que soyons réalistes, à 16 piges, ces filles ne bossent pas, donc n’ont pas de revenus propres. On en déduit donc que ce sont leurs parents qui leur achètent / donnent de l’argent de poche pour tout ça (ouais CQFD !). Ils donnent donc, même de manière implicite, leur accord et ne s’inquiètent pas de savoir où elles mettent leurs cahiers et autres livres de cours. Moi, à leur âge, mes parents s’en contrefichaient de savoir si mon sac était beau, le principal était juste qu’il ne me fasse pas mal au dos vu le poids de livres que j’avais.

    Donc si le look des étudiants a changé, cela signifie-t-il aussi que les préoccupations scolaires des parents ont changé également ??

    Enfin voilà, désolée pour le gros pâté de lecture avec la séquence je-te-raconte-ma-vie mais tu m’as donné envie de m’exprimer :)

    Bises,
    Malo.

    • Merci pour ton commentaire et ne t’excuse pas pour ton paté ça me fait tellement plaisir d’avoir vos avis sur tout ça. :)
      Tu évoques le même problème que Isa de la Soupe à la citrouille plus bas : le côté financier de la chose. Heureusement que papa et maman sont la derrière. Je n’irai pas jusqu’à juger l’éducation car je ne suis pas maman et je pense que ce n’est pas un métier facile mais c’est sur qu’il y a un problème :s
      Je pense que inconsciemment il doit y avoir une forme de fierté de voir leur tout petit si beau et faire si adulte, ce que je peux comprendre, mais la vie d’adulte est tellement dure et pleine de désillusions (on dirait que je suis déprimée ^^)
      Mes parents étaient comme les tiens : peu importe si mon sac est beau du moment qu’il était pratique et me permettait de tout avoir.
      En tous les cas merci infiniment pour ton commentaire ! En espérant se recroiser :)

  5. Personnellement, c’est surtout leur manière de s’habiller et de se maquiller qui me surprend à chaque fois :) (bon, les sacs aussi, un peu, j’avoue, mais quand on arrive à trouver le sac à main dans lequel rentre parfaitement une pochette de cours et un ordi, on a vite saisi le concept ^^). Je fais attention à moi, j’aime me maquiller et me sentir à l’aise dans ce que je porte, ou dirais-je, me sentir bien. Mais je dois avouer que les voir si bien apprêtées à chaque fois, si « mode » me file de sacrés complexes et me pose sincèrement la question de leur budget car, quand je repense au mien de l’époque… mamma mia, je n’aurais jamais pu avoir la moitié du dressing qu’elles ont ! (je ne pense toujours pas l’avoir, d’ailleurs). Enfin, ce qui me « choque » le plus, ce sont les fillettes de 10 ans que je croise habillées comme des filles de 18 ans, vernis sur les ongles, maquillée, lookées en bijoux et habits de marques + sac à main de grande… et qui en plus te prenne de haut (une horreur quand tu travailles dans un magasin de bijoux fantaisies où elles ne font que passer). Je me demande comment les mères peuvent « accepter » ça. Que ce soit « tendance », moui, okay, m’enfin, je pense que parfois, il y a quand même des limites..?

    Enfin, c’est ce qu’on appelle les changements de génération. Et à même pas 23 ans, j’ai l’impression de me sentir vieille et dépassée quand je vois les générations actuelles ;)

    • Comme toi a 23 ans j’ai l’ompression d’avoir manqué un épisode quelque part :)
      Vous êtes nombreuses à parler du budget et c’est un truc que j’ai complètement oublié dans mon développement alors que ça fait partie intégrante de la problématique :)
      J’avoue ne pas encore avoir croisé de petite fille over lookee. Ou peut être que je l’ai fait sans le savoir puisque maintenant c’est dur de différencier les âges :s par contre je comprends ce que tu veux dire pour ton boulot et te souhaite beaucoup de courage. Ce côté je te juge parce que t’es pas habillée comme moi, m’enerve!!!
      Comme je disais au commentaire de Malo, je pense qu’il y a de la fierté la dedans de la part des parents.

  6. Je suis lycéenne, je vais lever le mystère sur les sacs à main:
    -Déjà pas de cahiers ou de classeur, juste un trieur qu’on vide le plus souvent possible.
    -Calculette + trousse (qu’on peut éventuellement caser verticalement).
    -Quelques feuille dans une partie du trieur (penser à recharger).
    -PAS DE LIVRES il s’agit de se débrouiller pour que les autres les prennent à votre place.
    -Pour éviter de se trimballer un 2ème sac (sport), des chaussures plates qu’on écrase au fond du sac + T-shirt et leggins fins.
    -En cas de sac cylindrique ya la technique « je roule mes affaires et mets la trousse au milieu ».

    Après ça, il reste même de la place :)

    • Ah je suis contente d’avoir ton point de vue :)
      Effectivement c’est assez astucieux. Je t’avoue que la technique je roule les affaires est quand même moyenne pour leur survie ;) pour ce qui est du livre, vous avez bien de la chance de trouver des gentilles âmes pour partager avec vous :) et eux ils ont quoi comme sacs? ;)

      • J’étais lycéenne l’année dernière et je prenais mes livres dans mon sac à main mais pas de trieur, juste les dernières leçons des matières que j’avais le jour même et des feuilles, le tout dans des sortes de sous chemises de format A4 (j’ai plus le nom exact). C’est sûr que c’est bcp moins pratique d’un Eastpak mais en Terminal, si t’as pas de sac à main mtn, ben tu fais « gamine »… u_u

      • Oui je vois ce que tu veux dire : le sac à main ça fait niveau primaire, collège :) Mais du coup c’est un peu dommage de donner une telle image au sac à dos. De toute façon, je sais que la période du lycée est un moment très difficile où on doit donner une certaine image si on ne veut pas se voir abandonner de tous!

  7. Malheureusement je suis d’accord avec ce que tu décris. J’ai 23 piges, je me sens plutôt bien dans ma peau, je me maquille, me fait belle pour moi et pas pour les autres contrairement à ce genre d’adolescentes.
    Mais c’est vrai que je me sens mal quand je vois des « gonzesses » de 15ans faire plus âgée que moi autant par leur comportement que leur tenue vestimentaire et tout le tatouin.
    Ca m’énerve même.. Et surtout je ne comprends pas..
    Moi au lycée j’étais assez « gangsta » lol. Mais je m’éclatais! Avec mes délire et une communauté qui me correspondait. A l’époque on ne se prenait pas le chignon avec le maquillage: de la poudre et du mascara et voiloù ça suffisait!
    Ce que je retiens de cette période ce sont les bons moments entre amis, le cours d’arts et de sport, le prof de philo assez louche et le bac à préparer.
    Maintenant j’ai l’impression que tout va trop vite; je regarde ma petite soeur âgée de 11ans s’intéresser à des choses futiles et qui n’est selon moi pas de son âge. Je fais tout pour préserver sa ignorance mais le quotidien extérieur me rattrape.
    En tout cas article super sympa à lire.

    • Merci a toi :)
      Je ne sais pas si elles sont font belles pour les autres ou pour elles mais c’est vrai que c’est peut être un peu tôt pour tout ça :s
      Mes années lycées je me souviens aussi des cours de philo (notamment d’un exemple de nymphe des bois, mythique), les cours de littérature et de maths et aussi de la préparation du bac. J’étais loin des préoccupations beauté. Je ne m’y suis intéressée qu’il y a 3-4 ans.
      Par contre je crois qu’il faut qu’on décomplexe parce que si ça se trouve elles ne sont pas plus décomplexées que nous :)

  8. J’ai lu aussi ton article de A à Z que j’ai trouvé objectivement vrai. On est dans la même tranche d’âge (j’ai eu mon bac il y a 7 ans) et je me pose aussi les mêmes questions. Pour ne rien aider, je suis petite et quand je croise des lycéennes, la plupart font plus âgées que moi. Dans la démarche, la façon de s’habiller… C’est un tout. C’est dommage car elles jouent « aux grandes » alors qu’elles auront bien le temps de le devenir…

    • Merci beaucoup :)
      Moi aussi je me sens « enfant », faisant 1m53, je ne peux que comprendre ce dont tu parles. Par contre j’avoue que moi je suis jalouse de leur grande taille ;)
      Et comme tu dis, elles auront bien le temps de devenir grande et après c’est dommage mais que découvront elles?!

  9. Peut-être qu’elles ont des casiers dans leur école, tout simplement ? Je t’avoues, il y a longtemps, quand j’allais au lycée, j’avais aussi un sac à main et j’arrivais à tout faire entrer dedans. Je n’ai jamais eu de sac à dos que ce soit au collège ni même au lycée. Et des talons, j’en portais aussi (et c’était fin des années 90!)
    La seule chose qui a changé c’est qu’elles suivent plus la tendance, plutôt que de privilégier un style plus personnel il me semble.

    • J’avais aussi un casier à la fin de mon lycée mais je ne te cache pas que ça m’empêchait pas d’avoir besoin d’un sac à dos :) peut être que c’était un problème d’organisation de ma part, c’est possible ^^ par contre les talons hauts au lycée j’ai jamais pu.
      Je suis d’accord par contre sur le manque d’individualité :)

  10. Perso, je trouve que çà a beaucoup évolué quand même. Moi, mes années lycée, c’était jean simple, tee-shirt ou chemises, baskets, sac à dos. Et étrangement, j’ai bien aimé. La mode, c’est vers la fin des années fac que çà commençait à m’intéresser. Est-ce bien ou pas bien, je ne sais pas franchement, mais j’espère que mes enfants seront comme moi, moins lookés que les lycéens d’aujourd’hui quand ils iront eux-mêmes au lycée ! Je n’apprécie pas personnellement voir des ados de 15/16 ans avec des talons de 12 ! Mais c’est juste mon avis.

    • Oui moi aussi je donne mon avis qui est complètement personnel et sûrement pas partagé par tout le monde :)
      Et comme toi j’espère que mes futurs enfants ne se prendront pas trop la tête avec tout ça. On peut pas réfléchir à son avenir et à sa tenue du lendemain ;)Par contre je ne saurais dire si notre époque était mieux que la leur, je ne pense pas. On était peut être un peu trop « naïf » quand on était ado :)

  11. perso mon eastpack du lycée m’a aussi fait l’iut et la licence. et aujourd’hui il transporte ma gamelle du boulot ^^
    je suis également effarée de voir le look des jeunes aujourd’hui (j’ai passé mon bac en 2003 pour te situer ma vieillesse d’esprit). à se demander ce que ça va donner plus tard, sigh!
    bises

    • Hihi, quoi 2003 ton bac?! Y avait des ordinateurs à ton époque (je rigole bien sur ^^). Mais c’est vrai qu’en vous écrivant mon article j’avais l’impression d’avoir 150 ans mais ça me rassure de lire vos commentaires ;)
      Mon eastpak a été recyclé et sert maintenant à mon chéri qui a repris le chemin de l’école après 4 ans d’arrêt. Quand je dis que c’est increvable ces machins. ^^

  12. Oui je suis d’accord avec toi, je trouve ça flippant de les voir madame avant l’heure. Comme toi j’avais mon traditionnel sac Eastpak et il avait déjà du mal à tout contenir. Je n’ai jamais compris comment elles faisaient et j’aimerais être une petite souris pour aller fouiller la-dedans :-)
    Je trouve qu’il y a un côté ridicule pour leur âge, elles auront bien le temps de mettre des talons et du maquillage à outrance, alors que les années lycée ne durent (normalement) que trois ans. Et encore, on dit le lycée, mais beaucoup en sont déjà au même stade au collège ! :-)

    • Je me souviens aussi que parfois mon sac ne fermait pas ^^ plus bas dans les commentaires une lycéenne nous a donné leurs techniques secrètes et franchement, c’est astucieux ;)
      Ce qui ne les aide pas forcément non plus est la mode qu’on trouve dans les magasins, même pimkie, cache cache ou mim ont des collections pouvant faire très « femmes ».
      Mais c’est dommage de ne pas profiter des années lycées sans penser à tout ce côté superflu :s et c’est vrai que maintenant même au collège c’est déjà tout sur l’apparence

  13. Je suis comme toi : héberluée devant le look de certaines lycéennes !! Je me souviens de mon sac de cours de 10kg, mes fringues de chez Pimkie et mes baskets imitation « le coq sportif ».
    Du coup je me demande comment font ces filles pour se balader avec leur sac Vanessa Bruno ou Longchamp, maquillées comme des voitures volées et perchées sur des talons de 10cm… Double tyrannie : celle du look et celle du fric ! Si je dois avoir une fille un jour, il faudrait peut-être que je commence à économiser si je veux lui offrir un sac Dior et des Louboutins pour sa rentrée en 1ère …
    PS : T’es pas la seule à te sentir complexée dans les transports en commun le matin, mais tu sais quoi ? La dernière fois j’ai vu une brochette d’ados en talons hauts incapables de courir alors qu’il pleuvait à torrent, et bien finalement je ne les enviais pas du tout, gniark gniark gniark ;)

    • Hihi j’aime ce côté sadique ;) c’est vrai que va courir après ton bus quand tu as des talons de plus de 5-7 centimètres, gamelle assurée. Et puis y a aussi le côté « trop naz » de courir après les transports. ;) c’est pas pressé un jeune (la vieille bic qui parle quoi ^^)
      Je te conseille d’ouvrir déjà un compte pour tes futurs enfants, s’ils sont pas intéressés par la mode ça te servira pour leur retraite ^^ je rigole bien sur mais c’est vrai que le côté financier serait à prendre en compte dans tout ça :s après si les parents cautionnent…

  14. Bah y’a pas de secret: ces nanas ne prennent quasiment rien dans leur sac à main, à peine un stylo et une feuille, et celles qui mettent tout ce dont elles ont besoin pour la journée (si elle arrivent à tout caser dans leur mini sac) finissent bien vite avec sur scoliose (surtout le collégiennes en plein croissance), un peu comme ceux qui se bornaient à porter leur sac à dos sur une seule épaule de notre temps quoi…
    Pas bien sérieux ni studieux tout ça quoi *vielle bique qu’a la haine d’avoir l’air plus jeune que les gamines qu’elle va avoir en cours dès son stage de l’an prochain*

    • Hihi, vieille bique ^^ C’est tout à fait à ça que je pensais en rédigeant mon article. Je suis triste de mes années lycées passées ^^
      Je me souviens de ceux qui portaient leur sac sur une seule épaule ou ceux qui l’avait au niveau des fesses voire plus bas. ça donnait toujours une démarche très naturelle. Et c’est vrai que vu tout ce qu’il faut prendre pour l’école, avoir un sac bien mis sur le dos, ça protège quand même des fameux maux de dos. :)

  15. Je suis lycéenne et j’ai 16 ans. Je trouve ton article très intéressant: étant dans un lycée privée ou se regroupe le gratin de ma ville, je fais partie des « moins riches » même si j’admet que ma famille et moi, nous ne sommes pas dans le besoin. J’ai envie de réagir, parce que j’avoue faire très attention à la façon dont je m’habille, mais ça reste toujours correct (pas de « tenue de soirée ») et le maquillage léger (mascara, blush, anticernes). Ce n’est pas le cas de toutes les lycéennes, y en a qui ont carrément des tenues très limites, mais elles ne représentent pas la majorités. Pour le sac, c’est vrai que au collège il règne toujours, mais dans mon lycée en out cas seuls les garçons en portent ! Aujourd’hui on minimise au max la masse des cahiers et classeurs et quand on peut on prend un trieur ! Je pense qu’il est possible d’avoir un look qui reste simple et correct, sans pour autant que ce soit trop basique >>> slim boots blazer et un grand cabas c’est un peu la base chez moi !

    • Merci de prendre le temps de commenter et d’echanger ton vécu. :)
      Quand je vois certaines qui decendent de mon train je peux te dire qu’elles ne s’embêtent pas avec un maquillage discret :) je ne fais pas une généralité de ce que je vois bien sur, je sais qu’il y a des lycéens simples et c’est très bien je trouve :)
      Mais tu vois mon côté peut être vieux jeu va s’exprimer encore en disant que c’est tres bien le blazer. Mais ça fait veste de tailleur et vous avez tout le temps d’être coincée dans une tenue stricte quand vous serez dans vos activités professionnelles. C’est dommage de ne pas en profiter :s ayant choisi des études juridiques et étant en fin d’étude je me vois obligée d’acheter des tailleurs et je suis contente d’avoir pu profiter des pantalons et des pulls à la cool tant que je pouvais :) mais ça c’est mon côté vieille pot ;)

      • Oui c’est vrai que certaines n’y vont pas de main mortes avec le fond de teint, et sont plus oranges qu’autre chose :p
        Pour les blazers tu n’a pas tort, enfin je vais pas m’étendre sur mes goûts vestimentaires mais je suis une adepte des sweat (et en plus c’est à la mode en ce moment !). Après je remarque que beaucoup d’ado on déjà un look très « pro », et font beaucoup plus vieilles qu’elles ne le sont vraiment :)

      • Non bien sur, la question n’est pas de jugée ton style vestimentaire :) C’est juste ma réflexion, comme je disais, un peu vieux jeu :)
        Merci beaucoup en tous les cas pour tes commentaires :)

  16. J’ai 16 ans, je me maquille, je porte des sacs à mains, je fais attention à moi et je ne me retrouve pas vraiment dans tout ce que vous dîtes; même si c’est totalement vrai.
    J’ai un sac à main, qui tient bien tout mes cours même ceux des plus grosses journées. J’en porte parce que je trouve ça beaucoup plus esthétique, beaucoup plus beau, qu’un sac à dos. Maintenant est ce que c’est mal, à mon age de vouloir être bien habillé? Je ne pense pas, il ne faut pas non plus être dans l’extrême et en oublier les priorités.
    Je me maquille, plutôt bien d’ailleurs. J’ai une petite panoplie de maquillage, et personnellement je ne le fait pas pour les autres, mais j’aime beaucoup ça, jouer avec les couleurs etc. Je me garde quand même une limite, je ne porte pas de talons, je ne met pas de mini-jupe, je ne fume pas et ne vais pas en boite. Alors est ce que le problème c’est le style vestimentaire au Lycée ou c’est l’attitude de la nouvelle génération?
    Je pense plus pour l’attitude. Je suis tout à fait d’accord avec vous, sur le fait que les Lycéennes fassent beaucoup plus que leurs age, mais liés ça au style vestimentaire, je ne suis pas sur. C’est vraiment mon avis personnelle :)

    • Merci pour ton commentaire, je suis contente d’avoir vos retours en tant que lycéennes en première ligne :)
      Tu as tout à fait raison pour le côté esthétique : un sac à dos n’est pas beau mais est pratique. Si tu lis les commentaires plus bas tu verras qu’on a toutes à peu près le même âge : 23-25-30 ans. Pour moi en tous les cas, au lycée, je n’avais pas le choix : cahier ou classeur imposé et surtout avec tous les cours des semaines précédentes. Ça explique sûrement une partie de la différence.
      Tu as raison de prendre soin de toi et de jouer avec les couleurs, mais de ce que je lis de ton commentaire tu as l’air d’avoir la tête sur les épaules (pas de boîte, de cigarettes). Tu dois être une exception dans ta génération. ;) par contre je pense qu’il y a tout un ensemble dans ce qu’on décrit : certes l’attitude y est pour beaucoup mais pour moi c’est un tout avec les fringues.

  17. Ben moi mon bac, il est 17 ans derrière mois, j’ai fait mon adolescence en pleine période grunge, j’ai fait mes études en hoodie and pantalon carrhart et j’hallucine depuis plus de 10 ans sur les tenues des ados et préados qui maîtrisent le brushing avant même d’avoir leurs règles… Il me semblait que l’adolescence, c’était vouloir questionner la société, pas se couler dans un moule clinquant… M’enfin.

    • Oui, ce n’est pas faux, l’image qu’on a de l’adolescence c’est la rébellion alors que là ça « donne une image » d’enfant pro, sage. Mais je pense qu’en soirée, ils se rattrapent :p

  18. En fait je me pose les mêmes questions que toi sur les sacs. Moi j’ai un Easpak, j’y met mon classeur et mon gros livre de français, un lutin bleu bourrés de feuilles, mon bloc note, agenda, le livre que la prof de français veut qu’on lise, ma trousse, quand j’ai sport je met mon jogging comme ça j’ai pas de sac à transporter et je met mes tennis aux pieds… après faut que je rajoute les livres de cours… et pour gagner de la place je met mon livre de français dans mon classeur (comme il est aussi épais que le diamètre des anneaux ben c’est pratique) et quand je vois les filles qui se baladent avec un sac à main, la tranche du classeur vers le haut pour gagner un peu de place, la fermeture éclair/boutons qui ferme pas… je me demande si elles ont vraiment tout ou si elles se sont mit d’accord avec leurs copines pour pas avoir à prendre les livres…

    • Merci pour ton commentaire :) J’avais moi aussi tout ce dont tu parles dans mon sac à dos. D’après ce que j’ai cru comprendre des demoiselles ayant commentées plus bas, c’est une sacré histoire d’organisation et du gentil voisin qui prend le livre :) Parce que finalement ce qui prend vraiment de place dans un sac de cours se sont les manuels.
      Moi je dis, vive la fac où on peut venir avec juste un ordinateur portable, c’est la révolution :)

      • Si seulement les lycées nous prêtait des ordi qui seraient comme dans les magasins (attachés aux tables avec une sorte de câble) et qu’on ne pouvait venir qu’avec une clé USB contenant tout les cours ! Surtout qu’on utiliserai plus de papier, les profs nous enverrais les documents par mail… on utiliserait des feuilles juste pour les contrôles histoire d’éviter les triches… et puis ça serait tellement plus simple pour réviser le bac ! Tu veux le cours d’histoire sur la Grande Guerre ? Trop facile… Surtout que maintenant les éditeurs font presque tous une version téléchargeable des bouquins et les collèges et lycées ont souvent des vidéos projecteurs pour que les profs montrent des trucs à toute la classe… ça serait tellement plus facile…

      • C’est sur, quand on en sera là, ça sera tellement facile. Et là j’accepte même la banane pour aller au lycée (non j’déconne, trop moche la banane ^^)
        Mais c’est vrai que ça sera bien et je pense qu’on y viendra. Il y a déjà des écoles qui se dotent d’iPad si je ne me trompe pas. Sans parler de l’économie et de l’impact sur l’écologie! Vivement :)

  19. Est-ce que finalement c’est pas un peu comme pour tout? Quand on découvre quelque chose que l’in attend depuis des années on devient excessif (les petites filles attendent souvent impatiemment de pouvoir devenir femmes et se cherchent donc quand elles le deviennent, d’où parfois les « ratés » maquillage et les « excès » dans les « signes extérieurs de féminité (sac à main, talons, jupes, maquillage). On veut bien montrer qu’on est une femme, on en rêve depuis des années et donc quand on y est on y va à fond (ça ajouté à la société qui est de plus en plus précoce sur les apparences, la sexualité et avec peut être aussi des séries comme « Gossip Girl » qui aggravent certainement le phénomène. J’ai 24 ans et perso moi aussi le lycée c’était ma période « skatteuse » et « teuffeuse » donc baggys Estapack, Vans et très peu de maquillage mais je me rappelle encore ce que je pensais dans ma tête et donc d’où mon analyse ci-dessus. Au collège par exemple à un moment je me cherchais niveau maquillage et en mettais parfois trop sur les yeux (fap blanc ou crayon noir sur mon visage de blonde ça faisait chargé) donc bon, je comprends un peu par où passent certaines ados. Après, je pense que c’est le rôle des parents de limiter le délire. C’est inadmissible qu’elles ne prennent pas leur livres et qu’elles en demandent après aux autres.
    Voilà pour mon opinion teintée d’indulgence, de de compréhension mais aussi de « y’a un moment où faut arrêter de déconner » :-)

    • Je te remercie pour ton commentaire :)
      Je peux tout à fait comprendre et je pense que j’aurai été ravi, à l’époque du lycée, de pouvoir m’habiller comme une grande mais mes parents m’avaient imposé des règles strictes à ne pas enfreindre donc ça vient peut être de là. C’est peut être une forme de jalousie mon analyse :p De toute manière, la période de l’adolescence est bien la période la plus difficile de notre jeunesse où on est tiraillé par nos envies, les pressions familiales, sociales et amicales.
      Mais je pense comme toi qu’il y a un moment, il ne faut peut être pas prendre les copains de classe pour de couillons à leur laisser prendre leurs livres à chaque cours pour avoir la classe dans la rue et dans la cour :p

  20. En fait, elles n’ont pas leurs cours, elles ont les dernières feuilles de cours et bastah, pas de farde, et si elles en ont, elles les gardent en main. J’ai beau être au même âge, je pige pas trop non plus.

    • Vos profs sont cool quand même :) a mon époque, pourtant pas si vieille, on avait intérêt à avoir tout nos cours avec nous. Ainsi que nos bouquins d’ailleurs sous peine de mot dans le carnet de correspondance! Bouah!

  21. C’est assez fou effectivement … je me pose souvent la question quand je passe devant des collèges et lycées parisiens, chaque jour. Je regarde toutes ces filles auxquelles on ne donne plus d’age (soit dit en passant) et je me demande ce qu’elles ont dans leur sac … ? Leur iphone pour sûr. Leur maquillage ? Un agenda histoire de dire qu’on ne vient pas en cours sans rien. Une trousse ? Un stylo ?
    Mais où sont tous les livres grands formats que les cours imposent d’avoir ?
    Et la question est dirigée essentiellement vers les filles, puisque plus souvent, les garçons ont encore des sacs à dos.
    La nouvelle génération est bien différente. Et c’est assez dingue de constater à quelle vitesse ce changement s’est opéré, parce que le lycée pour ma part, c’était il y a 10ans, donc ce n’est pas si vieux que ça. Et pourtant, j’ai l’impression qu’un véritable fossé s’est creusé depuis …

    • L’iPhone, instrument indispensable :) j’avoue que j’ai le mien toujours greffé à la main, je ne sais pas ce que je ferais sans. Addict à mon téléphone? Assurément. Du maquillage, j’en emporte à la fac pour me refaire le teint et je n’y pense jamais :) Je suis sur qu’il doit y avoir des séquences magnifiques aux pauses dans les toilettes :p
      Oui, les garçons, même s’ils restent fashion, coiffé avec une tonne et demi de gel ont encore des sacs à dos qui semblent assez chargés. Alors que s’ils suivaient le mouvement des filles, je pense qu’on pourrait les voir avec des serviettes (les longchamp pliables, y en a aussi pour eux ^^) ou des sacoches.
      Je comprends tout à fait ce que tu dis avec le faussé. Maintenant, en passant devant des établissements scolaires, je suis incapable de te dire si les jeunes devant sont en sixième ou en terminale et c’est un peu effrayant. Des jeunes séduits par des adultes, il y en a toujours eu parce qu’ils faisaient matures ou je ne sais quoi. Mais que se passe-t-il si le jeune en question est au collège?! Bref, ça m’effraie pour mes futurs enfants :s

  22. Désolée je n’ai pas encore lu tous les comms mais je partage l’avis de ton article mais ce qui n’est pas dit (ou si mais je n’ai pas tout lu) c’est qu’elles sont aguicheuses comme çà et hypersexualisées et que je trouve que ça commence bien trop tôt je trouve ça dangereux par rapport aux pervers et psychopathes qui sont dans nos rues et les parents ont leur part de responsabilités en les laissant partir comme çà de chez elles, enfin elles sont assez malines pour ne pas partir comme çà et se changer avant le lycée mais pr celles qui partent comme çà c’est abusé quoi les talons, le sac à mains…en même temps l’apparence est tellement primordiale maintenant et leurs modèles ont changé aussi, beaucoup de choses voire tout est hypersexualisé : il faut être femme sinon tu passes pr une gamine ringarde ; les valeurs se perdent et c’est moche ; perso au collège peu de personnes étaient dans cet optique de se mettre hyper en valeur par le maquillage, du moins c’était moins choquant que maintenant! je pensais pas au maquillage, et je m’habillais pas mode, mais juste avec de quoi pouvoir m’habiller et avoir chaud et au lycée c’était la même chose je faisais pas particulièrement attention à mon image, je m’en foutais, le maquillage c’est assez récent et mon style encore plus, elles sont super précoces et ça fait peur, comment ça va évoluer!! ça fait
    peur!!!!!!!!!!! moi j’avais un eastpack aussi et c’était tellement plus pratique lol et vive les chaussures plates aussi

    • J’ai voulu répondre à tous les commentaires et je peux te dire que le côté hyopersexualité n’a pas été évoqué alors que tu as entièrement raison. C’est, avec le coût financier de tout cela, que je n’ai pas abordé alors que ça fait parti intégrante du problème. Mais je pense que les jeunes ne sont pas aidés non plus avec tout ce qu’on voit à la télé ou dans les magazines ou même les vêtements qui sont proposés dans les magasins. Ce matin justement je suis sur TFOU de TFI (oui, c’est sympa le dimanche matin de regarder ça ^^) et il y a les totally spies. Plutôt destiné aux enfants, ce dessin animé montre quand même trois filles qui sont obnubilés par leur apparence et par les fringues… Moi je trouve ça drôle, mais quel impact ça peut avoir sur les plus petites??
      Et comme je mettais dans un commentaire plus bas, il y a toujours eu des jeunes qui faisaient plus vieux que leur âge et qui étaient séduits par des adultes. Mais maintenant quand se sont mêmes les collégiens qui vont plus vieux, y a un côté super dangereux pour eux :s
      Après je pense, et je l’évoquais plus bas, que certains parents sont fières de l’apparence si adulte de leurs enfants et n’imaginent pas que certes, ils sont habillés comme des grands, mais que ça reste des jeunes, qui font leurs conneries, ont des attitudes parfois limites et que ça peut causer des problèmes. Mais c’est vrai que le lycée est une période très difficile car il faut réussir à être intégrer et on peut très vite se trouver séparé de sa bande de super copains pour n’importe quoi.
      Moi aussi pendant ma scolarité ma priorité, et surtout celle de mes parents, étaient que j’ai des pulls longs et chauds, des pantalons convenables ou des jupes d’une taille correcte, des chaussures pratiques, une écharpe, un bonnet et des gants en cas de grand froid bref le grand classique quoi :)
      Hihi et je comprends ton coup de gueule pour les livres :) Si tu as lu certains commentaires, tu pourras voir que c’est ça la technique, compter sur les autres :p

  23. et perso je prenais toujours mes livres avec moi et j’avais trop la haine de devoir les prêter quand des gens en avaient aucun et qu’on se retrouvait avec un livre pour deux! putain de cons grrr désolée mais fallait que ça sorte, on se payait tous les livres sur l’dos et eux en avait rien à foutre grr

  24. Coucou,
    alors moi même qui suit lycéenne, je prend, comme tu l’as dit, un sac à main. En fait le truc c’est que je trouve qu’un sac à main c’est mieux parce qu’un sac à dos tu peux facilement te faire voler. Ok, je sais qu’on va pas voler des cahiers mais il faut bien mettre le petit porte monnaie et tout quelque part! Et peut -être pas dans la poche! Deuxièmement, beaucoup prennent un trieur ou un classeur. Ya juste à être organisé après tout. Il faut le vider chaque soir, et puis ça prend moins de place que 152054120 cahiers. Ensuite pour ce qui est des livres, on peut s’arranger avec les keuupines en prenant 1 fois sur 2 les livres. Et puis parfois, on l’utilise pas en cours. Donc voilà pour la petite histoire, mais je pense qu’on doit être organisé. Bon le classeur prend aussi beaucoup de place mais c’est mieux que 10000 bouquins. Mais sur ce, tu as raison. Mais le sac à dos c’est plus « collège » car tu dois prendre 1 cahier par cours. Là, le lycée c’est différent. Les profs ne vérifient pas les cahiers à la fin de l’année ou vérifient si tu as ton cahier, maintenant c’est le lycée, on est autonomes et … Oui en gros c’est à nous de gérer quoi!
    Bisous,
    Maureen.

    • Merci pour ton commentaire :) Vous avez vraiment de la chance alors car moi ce n’était pas un livre pour deux, c’était un livre par personne, ça évitait que ça soit toujours les mêmes qui amène :) Et je comprends très bien le principe du trieurs, ne t’inquiète pas, mais personnellement je n’avais pas uniquement le cours de la dernière fois dans mon trieur voire uniquement des feuilles pour le cours du jours. J’essayais de toujours avoir avec moi la partie en cours pour pouvoir travailler en cas de perm ou si jamais on avait besoin de revenir en arrière ce qui était très fréquent. Mais moi c’était mon organisation. Peut être pas la meilleure.
      Pour ce qui est du sac à dos, je ne suis pas d’accord sur le côté ça fait collège. Tu sais il n’y a pas une si grande différence entre le collège et le lycée :)
      En tous les cas je te remercie pour ton commentaire vraiment. Bisous à toi, bon dimanche.

  25. J’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires, mais vu leur longueur je sens bien que tu as trouvé des gens d’accord avec toi ;) En tous cas j’en fais partie. Comme tu dis, je ne sais pas si je deviens une « vieille conne », je n’ai que 19 ans et le lycée n’est pas si loin (3 ans mais jsuis de fin d’année huhu). Je suis plutôt coquette, féminine étoussa. Mais quand je vois les nouvelles générations qui se fringuent TOUS LES JOURS à la Gossip Girl ou à la Red carpet, bah moi ça m’épate. Déjà parce que je trouve qu’il y a un âge pour chaque style, et que ok si on m’avait pris la tête à 15 ans sur ma façon de m’habiller (je pense aux mamans ou papas protecteurs) je l’aurais mal pris, mais j’aurais écouté, et puis surtout je m’habillais de façon raisonnable. Aujourd’hui c’est leggings seconde peau (qui montrent donc bien le moindre bourrelet ou au contraire émoustille les mecs si on a un corps sans défaut), talons de 12 cm, décolletés plongeants… Je me dis que ces filles là n’ont soit pas conscience de leur potentiel érotique (et dans ce cas risquent de se retrouver dans des situations difficiles, je pense à celles qu’on traite d’allumeuses et s’en offusquent), ou alors elles en ont conscience et du coup je suppose qu’elles cherchent un résultat précis en se donnant ce genre.

    Je pourrais débattre là dessus des heures car c’est vraiment une question que je me pose aussi. Je me demande souvent où sont les parents dans ces situations, car j’en vois qui viennent chercher leurs fifilles en voiture, et ça ne les choque pas de les voir se trémousser avec une meute de mecs pubères (donc en rut) qui les suit…

    Pareil, les parents qui voient des gosses de 12 ans fumer des clopes à la sortie, à aucun moment ils ne se posent de questions ? Et l’alcool consommé à outrance en soirée alors que leur cerveau est en pleine construction, ça ne dérange personne ?

    Enfin bref, comme je l’ai dit au-dessus, je trouve qu’il y a un âge pour chaque chose, et que la vulgarité n’est acceptable à aucun âge. Une femme, pour moi , se définit par son élégance, sa classe, sa sobriété, et ses principes.

    Et je suis totalement contre l’image de la femme qu’on véhicule aujourd’hui, je pense par exemple aux « créatures de sexe féminin » qui s’agitent à poil, huilées, dans les clips US, en hurlant « shake your booty get me down on the floor » ou que sais-je encore.

    Sur ce coup de gueule, je te souhaite un bon dimanche et merci d’avoir mis le doigt sur un problème de société ;)
    Bise

    • Merci beaucoup pour ton commentaire. Comme tu dis, la phrase qui résume tout c’est : il y a un âge pour tout. Il y a de vrais risquent pour les plus jeunes à vouloir faire comme les grands, notamment quand tu parles du « potentiel érotique ».
      Après il n’y a pas que les problèmes de clip US. Tous les jours nous sommes confrontés à une image un peu étrange de la femme et peut être que dans leur tête, les plus jeunes associent la femme à l’image qu’on en voit dans les séries TV, les magazines… Même les magasins proposent des vêtements parfois vraiment limites. Les adolescents et les parents ne sont donc surement pas les seuls responsables. Mais comme toi je m’interroge sur la place des parents dans tout ça. Beaucoup de jeunes de notre génération sont effrayés de la situation actuelle, peut être que quand nous serons nous même parents nous réussirons à revenir sur tout ça ou peut être pas. Parce qu’il ne faut pas oublier (et ça ça a toujours existé) qu’il y a beaucoup de lycéens qui partent de chez eux avec un col roulé et qui arrivent à l’école avec une tenue plus légère :)
      Pour ce qui est de l’alcool, des cigarettes mais aussi des soirées, je suis un peu effrayée de voir des jeunes qui n’ont même pas encore passé leur bac être tous les samedi soir en soirée ou en boite où l’alcool et la clope sont omni-présents. Se rendent-ils compte des risques? Je ne sais pas. Est-ce que ce n’est pas une certaine façon de prouver qu’ils sont grands, matures et responsables? Je ne sais pas non plus. Tu parles d’un problème de société. À la base je ne voyais pas mon article comme ça mais quand je lis tout vos commentaires je me dis que oui, finalement, on est peut être réellement face à un problème de société et il faudrait peut être réagir. Il faudrait peut être aussi que les établissements scolaires prennent leur responsabilité. Imposent à nouveau d’avoir TOUS les cours de la matières, que chaque élève ait son livre…
      Je ne sais pas s’il y a une solution à tout cela mais il faudrait que les enfants et adolescents reprennent leur place d’enfants et d’adolescents avec les préoccupations qui doivent être les leur à cet âge là. Et qui ne doit pas être quelle bière ou quelle vodka achetée, quel type de clope prendre ou quel talon choisir pour danser jusqu’à pas d’heure en boite. Enfin je ne sais pas :)

  26. C’est vrai que les temps ont changé …
    Ca ne fait pas si longtemps que ça que je prends vraiment soin de moi et que je m’habille comme une fille, pourtant j’ai quand même 23 ans.
    Au collége j’étais le genre de fille pas maquillée, en jean et en basket … Aujourd’hui quand jvois les ptites nanas sortir du collége, jme dis qu’j’ai du me tromper d’endroit ?! Elles sont mieux maquillées que moi, hauts talons, jean moulants ..
    Elles sont très critiques et font très attention au regard des autres. A cet age là pourtant tu n’es pas censé te soucier de ça. Enfin moi ce n’était pas mon cas…

    Sinon, rien a voir mais tu as la vice palette ???????! rohhhh j’aimerais trop l’avoir lol mais je trouve qu’elle coute un peu chere …

    • Moi non plus au collège je ne m’intéressais pas au maquillage, à la mode et au sac à main :) J’avais mon jeans, mes converses et c’était partie. J’écoutais la musique dans ma chambre, je chantais sur les airs des groupes ou je prenais un bon bouquin. Maintenant avec Internet on a accès à tellement de chose ;) C’est super attention, ne retombons pas en arrière non plus, mais il y a des risques.

      Oui, la vice palette je l’ai depuis le milieu de semaine et franchement, j’ai halluciné en voyant le prix. Je m’attendais à du 50-60€ et je ne l’ai payé que 39€, sans bon de 10% ni rien. Pour 20 fards je trouve franchement que ça vaut le coup et ça complète bien les deux Naked car ça amène un peu de couleur. Je ne peux que te la conseiller ;)

  27. Ce qui me rassure c’est que je ne suis pas la seule à avoir ce type d’interrogations… Même si je ne suis plus à la fac depuis un certain temps.
    J’ai une petite fille encore loin d’être au lycée et tout ça fait partie de mes angoisses. Une mère doit apprendre le look, le style, le bon gout à sa fille (enfin je pense) en lui laissant bien sûr une marge de manoeuvre.
    Mais le coup du mini sac, j’ai du mal. Ma préoccupation quand j’étais au lycée c’était avoir un sac qui me plaise mais surtout dans lequel je pouvais tout faire rentrer. Alors comment font elles? Comment tout rentre? Et même si elles ne prennent pas tous les livres ou un classeur et cahier par cours, parfois on se demande même s’il y a une pochette, des feuilles et une trousse.
    Ce qui me rassure c’est que ma soeur qui a quitté le lycée il y a peu de temps, a toujours un gros sac. Alors ça doit dépendre de la personnalité, des parents, de leur établissement aussi j’imagine…

    • Oui tu as raison, ça dépend de la personnalité, des parents et je pense que les établissements doivent aussi prendre leur responsabilité de tout ça. Je comprends tes préoccupations pour ta petite fille, je n’ai pas encore d’enfants et ça m’angoisse déjà :) Par contre je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est aux mamans d’apprendre le bon goût et l’élégance à leurs filles (les papas ne sont pas dans le même monde :p), les magazines présentent une image étrange de la femme.
      D’après ce que j’ai compris des lycéennes qui sont venus commenter, elles prennent les cours du jour voire juste des feuilles dans leur trieur, leur trousse et hop le tour est joué. Pour les livres elles s’arrangent entre elles ou avec leur voisin de classe. C’est tout une organisation :) Mais du coup ça me donne l’impression qu’il faut mieux être stylée qu’avoir tout ce qu’il faut pour l’école :p

      • oui j’ai vu les commentaires des lycéennes, je devais être dans un lycée trop strict parce que mes profs nous demandaient parfois des cahiers, ils vérifiaient quand même les cours dans les classeurs et les livres pour deux ça n’était pas dans toutes les matières.
        J’ai la même impression que toi, finalement le rôle même de l’école est oublié. Je trouve ça un peu navrant…
        Je ne dis pas que le sac à dos c’est génial, mais je pense qu’on peut trouver des sacs à porter à l’épaule jolis et suffisamment grands pour avoir l’ensemble des cours.

      • J’avais la même chose dans mon lycée, contrôle des cahiers et je me souviens encore des mots dans le carnet de correspondance qui tombaient pour l’absence de livre. Elles sont chanceuses nos lycéennes aujourd’hui :)

  28. Pingback: Mon Papa avait raison, ou être une femme comme il faut « E & the world

  29. Je sais pas comment ils font dans les grandes villes mais là ou j’allais au Lycée on avait des casiers (pour le sac de sport et la blouse de chimie ^^);
    Mes cours je les avaient dans un trieur ce qui me permettait de ne pas avoir mille cahiers.
    et pour les bouquins j’avais un plan avec une copine, on prenait qu’un livre pour 2. ca faisait moins lourd.

    Bon par contre j’avais rien d’une fashionista, le lycée c’était encore fait pour étudier quand j’ai passé mon bac.. (y’a 7 ans! argggg). Pis bon, j’avais deja mon chéri (devenu mari), donc pas besoin de chopper des mecs pendant la récré ^^

    • Oh c’est mignon pour ton chéri :) moi aussi j’ai rencontré mon copain (aujourd’hui fiancé) sur les bancs de l’école. Peut être que ça nous a assagi :) Moi aussi j’avais un casier, c’est quand même pratique, y a pas à dire, mais c’est vrai que ça m’empêchait pas d’avoir besoin du sac à dos :)

  30. Je dois dire que, travaillant à coté d’un collège/lycée je vois aussi la différence!
    Pareil pour moi, toutes ces filles super bien lookées, avec une peau parfaite me filent des complexes!
    Il est passé où le temps des Easpaks, Van’s, Converse, pantalons évasés et salopettes en jean? pourtant j’ai passé mon bac en 2005 et ça n’est pas si vieux que ça pourtant j’ai l’impression qu’il y a des siècles vu la différence de tenue/comportement entre elles et moi!
    On se sait plus faire la différence entre une jeune fille de 13 ans et une de 20 ans!
    Moi avec mes converse, jean et sweat à 25 ans je fais gamine à coté d’elle!
    Et c’est vrai que je me suis fait la même réflexion sur les sacs! Comment font elles? Mon Eastpak était rempli à m’en donner des mal de dos épouvantable à la fin de la journée!
    Et puis je ne sais pas comment ils font au niveau argent, car j’en croise souvent boire un verre en ville le midi?? Moi c’était une fois tous les 36 mois car l’argent de poche j’en avait pas des tonnes!
    J’ai vraiment l’impression qu’il y a un fossé entre ma génération et celle ci qui n’est pourtant pas si loin que la mienne!

    • Les converses je pense qu’on peut encore en voir au pied, ça fait mode, mais les Van’s c’est « no way » comme j’entendais dire une fille dans le train la dernière fois… Alors que j’ai jamais été aussi bien dans mes chaussures que dans mes Van’s :p Moi ce qui me fait bizarre c’est quand je fais plus jeune qu’elles :) la je me dis « mais diantre, comment je vais devoir m’habiller pour faire femme?! » Déjà que j’ai pas du tout l’impression d’être une femme rapport à mon âge et à mes études mais j’en ai encore moins l’impression avec mes vêtements ^^
      Mais maintenant c’est très différent. C’est courant d’aller boire un verre entre copains à la sortie de l’école. Comme toi, pour moi c’était très rare et ça l’est toujours maintenant. Mine de, un verre de coca au prix d’un pack de 6 bouteilles, ça fait mal :) Je pense en tous les cas qu’il y a un fossé entre notre génération et là leur. Après à nous une fois parents d’essayer de rééquilibrer tout ça :)

  31. Je suis tout à fait d’accord avec les questions sur ces sacs si petits et surtout sur les talons ! Je suis lycéenne en seconde et je vois des filles de mon age en talons hauts 7/7j. Il est vrai que j’adore la mode donc j’aime m’habiller avec des vêtements qui sortent de l’ordinaire mais je ne porte jamais de talons pour aller en cours et concernant mon sac, il est en bandoulière ou quelque fois c’est un sac à main mais j’ai toujours assez de place pour mes cours. Bisous, Elisa♥

    • Je te remercie pour ton commentaire. Je suis passée sur ton blog, j’aime beaucoup tes tenues. Tu as très bon goût. Bravo pour ce que vous faites les filles :)
      Je pense que tout est aussi question d’attitude, de comportement. Mon questionnement était vraiment de savoir comment ça pouvait se passer au lycée maintenant pour ne pouvoir prendre qu’un sac à main et après, grâce aux commentaires, nous sommes arrivés à un paquet de questionnements, je ne m’attendais pas à tout ça :)
      Par contre c’est vrai que les talons 7/7 ce n’est pas bon pour le dos. Il y a une récente étude qui a montré que ça diminuait le mollet, avait un mauvais effet sur le talon d’Achille et qu’il fallait privilégier les talons de moins de 5 cm. Quand je vois les demoiselles, j’ai peur pour leur dos plus tard :s

  32. J’aime beaucoup ton article, je me suis fait la réflexion souvent quand j’étais en prépa et que je croisais donc des collégiennes qui portaient sur elle le prix de mon loyer… J’ai cherché les chevignon et autre chipie mais ce n’est plus au programme il semblerait…

    Ah et le top, pour carnaval, elles avaient toutes choisi le déguisement « prostituée » avec résilles et porte-jarretelles, c’est frais, c’est innocent, c’est sympa !

    • Chipie, diantre, c’est la marque de la maternelle ça ^^ Purée qu’est ce que j’ai été contente quand j’ai eu un haut chipie à l’entrée du collège moi :p J’adore ton anecdote sur le carnaval, ça me fait beaucoup rire. C’est comme halloween, tu en as toujours qui profite de ce jour pour être d’une élégance à toute épreuve :)

  33. Coucou !!

    Tjs là à suivre les commentaires :)

    Je reviens juste pour dire qu’à l’époque où j’étais au lycée (de 2001 à 2004 hein !), moi aussi j’avais un casier, moi aussi j’avais un classeur et un trieur, et en plus, j’avais même sympathisé avec un garçon, on était tout le temps côte à côte en cours, du coup il m’avait proposé de tjs faire 1 livre pour 2. Du coup, j’avais rarement mes livres dans mon sac… Et pourtant j’avais un sac à dos et il n’était pas vide !!!

    Auj, la mode Gossip girl est très présente. On va au lycée pour paraître et non pour apprendre. C’est du moins l’image que donnent les adolescentes de leur génération, et c’est dommage.

    • Oh t’es toujours par là, ça fait plaisir ça :)
      Je pense que c’est histoire peut être de se donner bonne conscience, je ne sais pas mais j’avoue que moi aussi avec le casier je n’ai jamais réussi à avoir un petit sac :) il fallait bien ramener à la maison les bouquins ou les classeurs pour travailler.
      Je n’ai jamais regardé ou lu Gossip Girl mais il faut que je m’y mette, je comprendrais peut être des choses sur notre nouvelle génération.

  34. Moi aussi, maintenant le lycée c’est loin (je suis en Master 2) et pourtant je ne me sens pas différente des lycéennes d’aujourd’hui. J’ai très très vite abandonné le sac à dos pour un sac à main, j’avais un trieur que je vidais tous les soirs (j’en avais rien à faire d’avoir les cours précédents sous la main, j’attendais la correction quand je savais pas, et lors de moments de libre dans ma journée, je préférais discuter avec les copines que travailler :) J’ai toujours travaillé au minimum pour de bons résultats, j’ai de la chance et j’en ai bien profité. Pour les livres, je ne les prennais pas (sachant qu’on s’en servait tellement rarement en cours, et si y’avait besoin, toujours quelqu’un pour prêter un livre), ou quand c’était vraiment indispensable, je les gardais à la main comme mon trieur, d’ailleurs !

    J’ai toujours fait super gaffe à mon look, je me maquillais (autant que maintenant), portais des talons (5-6 cm max par contre) alternés avec des ballerines, et pour les fringues de sport, un leggings et un tee-shirt glissés dans mon sac, mes baskets restant dans mon casier au lycée. J’avais aussi une paire de vieilles ballerines à 15 euros dans mon casier, au cas où j’ai trop mal au pieds dans mes talons :) Tous ce que je recevait à Noël/Anniversaire partait dans les fringues, j’en piquais aussi pas mal à ma mère et je faisais beaucoup de babysitting pour avoir une belle garde robe ! Ensuite, j’ai continué à bosser à côté de mes études pour pouvoir me payer mes extras et mon loyer :)

    Mais il m’est aussi arrivé de partir à l’arrache sans rien du tout, et de taxer stylo et feuilles toute la journée (ça m’arrive encore à la fac :x ), parce qu’au final, les études ça n’a jamais été ma préoccupation première, et ça m’a pas empêché de toujours réussir. Ouais en fait, j’étais la fille que vous avez tous dû détester au lycée :x …

    • Hihi, oui tu devais être la fille super populaire ^^
      En tous les cas merci pour ton commentaire. Moi j’ai jamais réussi :) Et les fois où j’oubliais mon bouquin, avec ma chance, mes voisins oubliaient les leurs ^^

  35. Totalement d’accord. J’hallucinais déjà dans mon lycée (j’ai passé mon bac en 2011, donc ce n’est pas si loin…) Et avec ma soeur en 5ème, j’ai découvert la tendance du : « Haha, de toute façon j’aurais zéro » en narguant le prof. (Ouais, elle a fait ça.)

    Du haut de mes 20 ans, j’ai honte de la jeunesse et de l’avenir moisi qu’ils nous promettent. Les parents ne savent plus éduquer, ni contrôler les gamins (« On est pas au moyen âge » : réaction de ma mère quand je lui ai dit que de toute façon, jusqu’à la majorité, c’était à elle de décider ce que devait faire ses gosses ou non s’ils n’étaient pas raisonnables…)

    Doooooooooooooonc oui, 2012 approche !

    • Merci pour ton commentaire. C’est rigolo que maintenant ça soit les aînés qui fassent « la morale » à leurs parents. Par contre ouah le narguage de prof, j’aurai jamais osé perso ^^
      C’est bientôt la fin du monde, cachons nous.

Laisse moi un petit message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s