Réflexion du jour – L’amitié, où comment j’ai décidé de me protéger

ami

Quand j’étais au collège, j’avais un but inavouable : avoir le plus d’amis possible. J’étais fière d’avoir ma bande de copains, on était nombreux, on était soudés (enfin je le croyais) et je me disais qu’en cas de problèmes, ils seraient toujours la pour moi… Comme dit Norman : FAUX!
Qu’est ce qu’on peut être naïf à cet âge. Au fur et à mesure des années, pour un oui ou pour un non j’ai vu ceux que je pensais être mes amis de plus ou moins longue date s’éloigner de moi pour des raisons plus ou moins valables. C’est surtout le fait de prendre des chemins de vie différents de part nos études qui nous ont beaucoup éloigné les uns des autres. C’est toujours avec plaisir que je croise mes copines de primaire mais ce n’est plus pareil, bien évidemment.
J’ai cependant deux amies qui sont très chères à mon coeur, qui sont incroyables. Elles ne se connaissent pas, elles sont très différentes l’une de l’autre mais je les adore énormément et sans elles ça ne serait plus pareil. Même si on n’est pas toujours fourré ensemble, je sais que je peux compter sur elles et qu’il suffit d’un coup de téléphone ou d’un texto pour redonner du peps ou pour délirer pendant des heures. Même si parfois il y a pu y avoir des accrochages, elles restent présentes et elles sont les meilleures.

M et Moi-1Il y a tout d’abord M, que j’ai rencontré au collège. Au début je ne pouvais pas la supporter pensant qu’elle voulait me piquer mes copines (hum hum) et 9 ans plus tard c’est la seule avec qui j’ai toujours de vrais contacts. Elle est douce, calme, posée et c’est une sacré pépette avec un sacré caractère. On se voit peu mais elle est la.

A et Moi-2

Et puis il y a A. Cette boule d’énergie je l’ai rencontré il y a peu, quand Chéri Lou est entré dans la vie professionnelle. Au début elle me faisait peur et maintenant elle est indispensable. Elle me fait toujours rire, elle est forte, c’est une super maman, c’est un bout de femme incroyable.

Comme on ne sait jamais se contenter de ce qu’on a et qu’on veut encore plus, j’ai fait une rencontre que je pensais être une belle rencontre qui laissait présager une belle amitié, mais ça a malheureusement vite virer au drame pour une broutille. Depuis ce moment là, je me méfie, je reste méfiante et ai pris la décision de ne plus me lancer à corps perdu dans des relations amicales. Ca peut me donner une image de sauvage mais j’ai trop souffert de l’éloignement de personnes qui comptaient et en qui j’avais fondé beaucoup d’espoir. Je suis fille unique et je crois que ça fait de moi quelqu’un qui en attend trop en amitié et indubitablement, je suis déçue, blessée. Mais attention, je ne dis pas que je suis une amie parfaite. Il m’arrive d’oublier des fêtes, des anniversaires, de ne pas répondre à des messages, de louper des coups de téléphone ou de blesser sans le vouloir.
Ayant trop souffert de ma dernière rupture amicale, je me suis dit qu’aujourd’hui s’en était trop. Que je ne voulais pas porter indéfiniment cette casquette de la fille responsable de tout nos malheurs. Il serait trop difficile et surtout inutile de vous expliquer le pourquoi de cette dernière rupture (quoique ça fera peut être l’objet d’un nouvel article pour avoir vos lumières) mais j’ai pris la décision de faire une pause amicale. Bien sur je ne veux pas me fermer aux rencontres et grâce au blog j’en fais de merveilleuses (notamment ma petite Julie avec qui je partage en plus la galère de la vie d’étudiante en M2) mais j’ai peur. Peur de m’engager une nouvelle fois et d’en pâtir.

Donc si j’avais une résolution pour cette nouvelle année qui approche, ça serait de me consacrer à mes amis actuels et de ne pas chercher à collectionner les contacts tels des trophées pour donner l’impression que je suis populaire, aimée… Après tout ce qui compte ce n’est pas le nombre d’amis qu’on a dans son répertoire mais la qualité de la relation. Je sais, ça fait très cliché dit comme ça mais c’est ma conviction profonde à l’heure d’aujourd’hui.
Je prends également la décision de ne plus me laisser faire et de ne pas hésiter à manifester mon mécontentement quand quelque chose ne me plait pas. Trop gentille de nature, on m’a souvent rendu responsable des malheurs de personnes que je pensais être mes amis et ça je ne le supporte plus. Que chacun prenne sa part de responsabilité et qu’on ne m’accable pas de tous les tords.
Mais je prends aussi la décision de ne plus m’emballer, de laisser le temps au temps et de ne pas penser trop rapidement qu’une rencontre agréable et sympa aboutira à une relation de longue date. Des gens rentrent et sortent de notre vie tous les jours et il faut se faire à l’idée que certaines personnes ne croiseront plus notre chemin. S’il y a un proverbe auquel j’accorde de l’importance c’est : « Prompte amitié, repentir assuré. » Je me suis rendue compte que les relations dans lesquelles on s’engageait trop vite avait une fâcheuse tendance à se terminer tout aussi vite dans beaucoup de disputes, de mots durs et de dégâts collatéraux. En amitié comme dans tout autre domaine il est donc important de prendre son temps. Prendre son temps pour découvrir et connaître les gens. Prendre son temps pour créer une complicité et un vrai lien. Mais aussi prendre son temps pour se confier car, en cas de disputes, je me suis également rendue compte que les gens avaient tendance à reprendre vos confessions pour vous le rebalancer à la tête comme des couteaux en plein coeur.

Donc aujourd’hui, c’est décidé, je prends la décision de me protéger sans me fermer aux autres pour autant. De profiter des gens que j’ai autour de moi et surtout de ne plus me faire bouffer par les autres. Je prends également la décision de ne pas trop m’ouvrir, de ne pas trop me confier et de garder des choses pour moi (c’est difficile pour moi de tourner ma langue 7 fois dans ma bouche avant de parler). Au risque de paraitre intransigeante, fini de laisser x chances aux gens quand ils commettent des boulettes grosses comme eux. Ras le bol d’être la gentille copine qui dit oui à tout et qui essaye d’arranger pour faire plaisir au plus grand nombre. Si j’ai à dire merde, je le dirais avec tout ce que cela implique et si les gens se vexent, c’est qu’il leur fallait bien peu pour s’éloigner de moi.
En bref, je m’affirme, je grandis et ça fait peur.

Publicités

7 réflexions sur “Réflexion du jour – L’amitié, où comment j’ai décidé de me protéger

  1. <3<3<3 =)
    Tu sais on dit souvent qu'on a plusieurs copains mais les VRAIS amis eux se comptent facile sur les doigts d'une main. En tout cas c'est mon cas. Et ta réflexion est juste : mieux vaut miser sur la qualité que sur la quantité!
    En tout cas moi je suis sincèrement heureuse de te connaître et je tâcherai de ne jamais te décevoir ma belle! De toute façon en général j'ai plutôt un bon pressentiment pour les copains / copines : dans la promo avec certains ça passe super (dont toi bien évidemment), avec d'autres ça passe bien mais je sais très bien que plus tard on n'aura sans doute plus de contact, et avec d'autres bah ça passe pas du tout hein il faut le dire! ^^
    Gros bisous

    • Roh t’es mimi toi tu sais :) C’est pareil de mon côté, je ferais en sorte de ne pas te blesser.
      Pour la promo je vois TOUT A FAIT ce que tu veux dire ne te tracasse pas. Merci en tous les cas pour tes petits mots à chaque fois :) Bisous <3

  2. Les copains on peut en avoir des tas, des amis ont les comptent sur les doigts d’une main …. Moi mes amis ça fait plus de 12 ans qu’on se connait et je peux te dire qu’on en a traversé des choses mais l’amitié qui nous unis est plus forte que tout !!! Ce bonheur de les connaitre n’a pas de prix !! ;-)

Laisse moi un petit message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s